Logo Eau au débat

Rhône, le fleuve roi change de visage
©

Rhône, le fleuve roi change de visage

Le Rhône se métamorphose. Débarrassé de la pollution des villes, il bénéficie du travail de scientifiques de renommée mondiale qui lui redonne vivacité et biodiversité. Bientôt libéré dans un lit élargi, il sera aussi mieux armé face au changement climatique. Le fleuve se prépare un nouvel avenir avec le 2e plan Rhône que l’on espère à la hauteur du premier.

Dimanche 1er juin, la fête de la Via Rhôna bat son plein : joutes à Serrières (07), test de vélos électriques à Sablons (38), découverte de la faune sur l’île de la Platière. « Cette journée, c’est comme retrouver un ami », commente Roberte di Bin, maire de Sablons et présidente du Smirclaid*.

C’est une renaissance. En deux siècles, le cours de « l’indomptable », avait été bridé par l’homme. Depuis 2005, le plan Rhône lui redonne son naturel, sans négliger son potentiel économique. Pour Franck Leleu, marinier à Salaise-sur-Sanne « il offre une vraie chance de faire du transport fluvial moderne ». Ce mode de circulation écologique reste la marque de fabrique du Rhône, comme la production hydroélectrique.

Finies aussi les concessions sur la biodiversité : l’eau regagne en qualité. La pollution organique a été divisée par cinq en 20 ans au sud de Lyon et 99% des stations d’épuration du bassin respectent la directive sur les eaux résiduaires urbaines, comme les onze du Grand Lyon -plus de 2 millions d’équivalent-habitants. 

(...)

Lire la suite ici

Source

Sauvons L'eau

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.