Logo Eau au débat

La richesse de la Mer de Chine excite toujours les convoitises
Patrouilles japonaises en Mer de Chine © IBT

La richesse de la Mer de Chine excite toujours les convoitises

Le gouvernement chinois critique l'influence croissante des japonais dans les territoires maritimes contestés du sud-est asiatique. Avec, en arrière-plan, l'aide des navires américains.

"La prospérité et la sécurité du Japon s'appuient fortement sur la sécurité régionale et mondiale. Pour le Japon, le défi n ° 1 est l'augmentation de la puissance chinoise,"a déclaré Tetsuo Kotani , professeur au Japan Institute of International Affairs, au journal Stars and Stripes. Kotani a appelé  le Japon à se joindre aux États-Unis pour assurer la liberté de navigation de ses patrouilles dans la région et aider à s'aller les capacités militaires d'autres pays de la région pour contrecarrer les mouvements agressifs de la Chine.

Le Japon et les Philippines ont signé un accord de défense ce mois-ci. Cinq avions japonais TC-90 vont assister les patrouille de Manille dans ses propres eaux territoriales. Beijing a exprimé son mécontentement, disant à Tokyo de rester en dehors de la polémique régionale.

« Si les accords entre japonais et philippins consistent à remettre en question la souveraineté et les intérêts de sécurité de la Chine, la Chine y est résolument opposée, » a déclaré le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères Hong Lei, a rapporté Reuters. « Je tiens également à souligner que le Japon n'est pas concerné par les questions de la mer de Chine méridionale. Nous exigeons que le Japon parle et agisse avec prudence et ne fasse rien pour nuire à la paix régionale et la stabilité".

Le Japon a également fourni au Vietnam des patrouilleurs et élargi ses propres patrouilles d'avion dans la région.

La Chine a augmenté sa présence dans la région, déployant des sous-marins et des équipements militaires. Beijing a  appelé la patrouille américaine de quatre navires qui croise actuellement dans la région  une "invasion coloniale", a déclaré l'Associated Press.

Plus de cinq milliards de dollars d'échanges commerciaux passent par la mer de Chine du Sud chaque année,  ce qui explique les revendications concurrentes du Brunei, de la Chine, de la Malaisie, des Philippines, de Taiwan et du Vietnam.

http://www.ibtimes.com/south-china-sea-controversy-japans-expanding-role-aid-philippines-raises-chinas-ire-2333944?rel=rel1

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.