Logo Eau au débat

Dessaler l’eau de mer pour accroître la ressource en eau
©

Dessaler l’eau de mer pour accroître la ressource en eau

Les ressources en eau représentent 2,5 % du volume d’eau de la Terre alors que les besoins sont de plus en plus importants. La majorité des zones de consommation sont situées sur les littoraux maritimes. Pourquoi alors ne pas dessaler l’eau de mer et ainsi disposer d’une ressource alternative ?

Le coût énergétique du dessalement

En moyenne, on mesure 35 g de sels par litre d’eau de mer. Dans les zones chaudes, la salinité varie de 36 à 39 g/l, et même 60 g/l dans le Golfe Persique, tandis que dans les zones maritimes froides, on mesure 7 g/l. On calcule que le coût énergétique théorique pour dessaler une eau à 35 g/l est de 536 wattheures par m3.

Un choix de procédés de dessalement

Seuls les navires utilisent encore le procédé de dessalement par distillation. Celui-ci consiste à récupérer la chaleur produite par les moteurs et les chaudières avec des coûts énergétiques bas, de l’ordre de 6 à 15 kWh par m3. Pour les eaux saumâtres à faible concentration en sels, on peut utiliser la filtration sur membrane où l’eau de mer est soumise à un courant électrique qui entraîne les ions. L’osmose inverse est la solution la plus économique. 

(...)

Lire la suite ici

Source

Blog Marillys Mace

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.